La Bûche De Noël

La Bûche De Noël…

Il est impossible de concocter nos repas festifs de fin d’année sans préparer la célèbre et traditionnelle bûche de Noël !

Nous l’aimons sous toutes ses formes, glacée ou roulée c’est un incontournable.. Gourmande et savoureuse personne n’y résiste !

La confection de cette buche nécessite plusieurs jours de préparation, mais tout est l’intérêt pour être zen le jour J où vous n’aurez plus qu’à ajouter les décorations !

Nous avons réussi à rendre notre bûche IGbas en utilisant la farine Fiberpasta IG 29, qui est tout autant célèbre pour vous que la bûche de Noël, nous n’avons plus besoin de vanter ses mérites !

Nous vous souhaitons de passer de merveilleuses fêtes et de vous régaler sans aucune culpabilité !

Glycémiquez vous bien… LES INDICES GLYCEMIQUES LA DECOUVERTE, LA PRATIQUE, LES RECETTES, LES PETITS DEJEUNERS, LES ENTREES, LES PLATS, LES DESSERTS, TOUTES LES PATES, LA BOUTIQUE AVEC AL'ORIGIN

La Bûche De Noël

Aucun vote
Temps de préparation 1 h 10 min
Temps de cuisson 50 min
Temps de repos 9 h
Type de plat Dessert
Cuisine IG bas

Ingrédients
  

Génoise noisette :

  • 100 gr farine Fiberpasta IG 29
  • 4 œufs
  • 70 gr xylitol
  • 25 gr poudre de noisettes

Gelée de clémentines :

  • 200 gr jus de clémentines
  • 20 gr xylitol
  • 8 gr pectine NH
  • 3 gr jus de citron

Mousse au chocolat : (à réaliser au moins la veille)

  • 150 gr chocolat noir 70%
  • 150 gr crème liquide allégée
  • 3 blancs d'œuf

Ganache chocolat noir : (à réaliser au moins la veille)

  • 100 gr chocolat noir 70%
  • 100 gr crème liquide allégée

Décoration de la bûche : (à réaliser au moins la veille)

  • 150 gr chocolat noir 70%
  • 150 gr pâte d’amandes
  • sucre glace GreenSweet

Instructions
 

Génoise :

  • Préchauffer le four à 180°C.
  • Au batteur ou dans un robot muni du fouet, verser dans un saladier ou la cuve les œufs et le sucre. Battre ensemble à vitesse moyen /fort jusqu’à ce que l’appareil double de volume et blanchisse (10 min environ).
  • Arrêter de battre et tamiser sur l’appareil la Fiberpasta et la poudre de noisette en 2fois. Mélanger délicatement à ma spatule pour les incorporer. Une fois que tout est incorporé, arrêter de mélanger car plus vous mélangerez plus la préparation risque de retomber.
  • Graisser un moule à manquer de 18cm et verser y toute la préparation. Enfourner puis baisser la température à 160°C, cuire 40 min.
  • Vérifier la cuisson avec la pointe d’un couteau et si c’est bon sortir la génoise et la démouler. Laisser refroidir sur une grille. Filmer la génoise et la réserver au frigo au moins4hrs. Cette étape permet de pouvoir découper la génoise plus proprement et facilement.

Pour la gelée de clémentine :

  • Récupérer le jus de clémentines et verser dans une casserole. Dans un petit bol mélanger le sucre et la pectine NH. Ajouter dans la casserole doucement en fouettant au fur et a mesure.
  • Faire chauffer et arrivé à ébullition fouetter pendant 2/3 min. Ajouter le jus de citron et fouetter pendant encore 1 min. Couper le feu et laisser refroidir pendant 1h jusqu’à ce que le mélange commence a figer. A ce stade réserver au frigo jusqu’au montage.

Préparation de la mousse au chocolat :

  • Mettre dans un grand saladier le chocolat. Passer 2 fois 30 sec au micro-onde pour qu’il commence à fondre. Faire chauffer la crème et arrêter dès qu’elle arrive à ébullition.
  • Verser en 3 fois sur le chocolat et effectuant de petits cercles au milieu du saladier pour créer un noyau. Ce n’est qu’une fois la crème entièrement verser que vous pouvez agrandir les cercles au fouet.
  • La ganache doit être bien lisse et brillante. Laisser refroidir à 24°C. Quand la crème arrive presque à température monter les blancs en neige puis les incorporer délicatement en 3fois. Les blancs de ne doit pas être montés trop fermes sinon vous aurez du mal à les incorporer. Verser dans une poche a douille et réserver 4 hrs minimum au frigo.

La ganache au chocolat :

  • Mettre dans un grand saladier le chocolat. Passer 2 fois 30 sec au micro-onde pour qu’il commence à fondre. Faire chauffer la crème et arrêter dès qu’elle arrive à ébullition.
  • Verser 3 fois sur le chocolat et effectuant de petits cercles au milieu du saladier pour créer un noyau. Ce n’est qu’une fois la crème entièrement verser que vous pouvez agrandir les cercles au fouet. La ganache doit être bien lisse et brillante.
  • Laisser refroidir puis filmer et laisser reposer à température ambiante.

Décoration de la bûche :

  • Pour les écorces tempérer le chocolat (facultatif sinon juste faire fondre le chocolat au micro-onde par tranches de 30 sec en remuant à chaque fois mais le résultat final sera un peu moins beau). Faire fondre au micro-onde le chocolat par tranche de 30sec jusqu’à atteindre 50/55°C maxi.
  • .Attention quand le chocolat arrive vers les 40°C faire chauffer par tranche de10sec. Puis le laisser refroidir à 28/29°C. Une fois cette température refaire chauffer au micro-onde par tranche de 10sec jusqu’ à arriver à 31/32°C.
  • A ce stade le chocolat tempéré va figer beaucoup plus rapidement que la méthode simple, il sera plus cassant à la dégustation, plus brillant et plus résistant à la chaleur.
  • Prendre une petite spatule coudée trempé dans le chocolat et poser sur du papier sulfurisé de sorte a faire des bâtonnets plats, recommencer jusqu’à épuisement du chocolat (il en faut environ 20/25). Saupoudrer de sucre glace et laisser figer.
  • Etaler la pâte d’amande en un cercle de 18 cm, faire les veines du bois avec une fourchette en rond. Passer un coup de chalumeau rapide pour faire ressortir les stries. Si vous n’avez pas de chalumeau utiliser au pire un peu de poudre de cacao que vous passerez au pinceau dessus.

Le montage :

  • Couper la génoise en 3 parties dans la hauteur à l’aide d’un couteau scie (ou à pain).Remettre le premier morceau dans le moule (fermé), recouvrir d’une fine couche de gelée de clémentines (fouetter la gelée pour la rendre de nouveau souple).
  • Mettre une couche de mousse au chocolat, recommencer l’opération avec la 2ème partie et recouvrir avec la dernière partie. Appuyer légèrement pour bien homogénéiser le tout et réserver 1 heure au frigo (ou une nuit).
  • Démouler la buche et la recouvrir de ganache au chocolat. Coller délicatement les écorces en chocolat tout autour. Poser le disque de pate d’amandes sur le dessus pour terminer la buche. Libre a vous de rajouter des éléments de décoration sur le dessus. Laisser la bûche au frigo jusqu’à la dégustation.

Notes

La confection de cette buche nécessite plusieurs jours mais c’est aussi tout son intérêt ; le jour J vous n’aurez plus à ajouter les décorations et vous pouvez tranquillement faire toutes les étapes en amont. Tout peut être réalisé 2 jours avant la dégustation, la veille on monte la buche et le jour J on recouvre de ganache et on ajoute la décoration.
 
Passez de bonne fête et bon appétit !
Vous aimez cette recette ?Dites-nous ce que vous en pensez !

◊◊◊

IG DES INGREDIENTS

;

Petit rappel des IG

Bas de 0 à 55
Moyen de 56 à 69
Haut de 70 à +++

Echelle Charge Glycémique

Basse de 0 à 10 
Modérée de 11 à 19
Elevée de 20 à + ;;;

⇒ La Bûche De Noël ,IG bas farine Fiberpasta

  • Farine Fiberpasta : IG 29
  • Oeuf : IG 0
  • Xylitol : IG 7
  • Noisette : IG 25
  • Clémentine : IG 30
  • Citron : IG 20
  • Chocolat noir 70% : IG 25

LA BÛCHE DE NOEL…

.

Pour la petite histoire …

Quelques jours avant Noël, un gros tronc ou une souche était soigneusement sélectionnée pour tenir le plus longtemps possible, elle était choisie en bois d’ arbres fruitiers comme le cerisier, le noyer, le châtaignier, l’olivier ou le chêne.

Son origine est liée au solstice d’hiver, pour la nuit la plus longue de l’année, on brûlait une énorme bûche, mais pas n’importe laquelle.

Elle devait avoir une notion de sacré, le jour du solstice, on renversait un peu de vin ou d’huile dessus en offrande, la bûche était déposée dans le foyer par l’aîné et le cadet de la maison, symbole de la famille et de la transmission.

Il y avait tout un cérémonial! Selon les régions, elle brûlait uniquement la nuit de Noël ou jusqu’à l’Épiphanie, soit 12 jours après, pour représenter l’année. Les tisons étaient conservés et mis au feu en cas de coup dur, pour contrecarrer le mauvais sort.  Source.

On attribuait des vertus magiques aux cendres de la bûche de Noël, elles étaient donc conservées et réparties pour protéger la maison de la foudre, conjurer du mauvais sort ou pour améliorer les récoltes.

SIGNIFICATION DE CE RITUEL

.Il y avait un côté annonciateur, on utilisait souvent une bûche de chêne ou d’arbre fruitier, car ces bois sont parfaits pour faire des étincelles. Plus ces dernières étaient hautes, mieux allait être l’année à venir : de bonnes récoltes, peu de sécheresses ou d’inondations…

Mais si on ne trouvait pas de grosse bûche, une autre version veut que l’on mette autant de bûches que d’habitants dans la maison. Moralité, il y a toujours une solution pour respecter la tradition !

Cependant il y avait aussi un côté protecteur. En hiver, la maison est barricadée à cause du froid, il reste ce lien ouvert vers le ciel qu’est la cheminée. Or, la nuit nous a toujours fait peur et elle appartient aux revenants et aux créatures surnaturelles, selon les civilisations.

C’est aussi un symbole de l’au-delà, pour les ancêtres comme pour la descendance à venir. De même, les biscuits de Noël, sont pointus pour protéger de la sorcellerie, repousser le mauvais sort.

Le Saviez-Vous ? Les fruits secs étaient populaires dans les gâteaux de Noël car ils annonçaient un avenir prospère, car ils étaient symboles de fertilité. Ainsi, on multiplie les mets à Noël, car « l’abondance promet l’abondance ».

Transformation de la bûche en gâteau 

.

On estime l’arrivée du gâteau vers 1870. Auparavant, les desserts de Noël étaient très riches en ingrédients, comme les mince pies ou le pudding au Royaume-Uni ou le panettone en Italie.

◊◊◊

De quand date cette coutume ?

.

Étant donné que ces symboles sont similaires à travers toute l’Europe, on peut estimer que cela s’est propagé grâce aux populations indo-européennes, soit vers 2500 avant J.-C.

A DECOUVRIR…

;

La recette “ La Bûche De Noël ” IG bas vous a plu?
Venez nous voir et nous suivre sur les réseaux sociaux …
Encore plus de photos, d’idées repas, d’actualités et surtout de parlotte.
En attendant d’avoir le plaisir de vous y retrouver…
A très vite…

LES INDICES GLYCEMIQUES LA DECOUVERTE, LA PRATIQUE, LES RECETTES, LES PETITS DEJEUNERS, LES ENTREES, LES PLATS, LES DESSERTS, TOUTES LES PATES, LA BOUTIQUE AVEC AL'ORIGIN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Note de la recette :